IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

> Rubrique Reviews : Nouveau mode d'emploi

Vous souhaitez participer à la base de connaissance France Airsoft ? Vous vous débrouillez bien avec le matériel ou les répliques airsoft, vous connaissez quelques trucs et astuces alors partagez vos connaissances !

Seul cette rubrique, qui regroupe les sous-rubriques de Reviews, est accessible pour les nouveaux sujets ou messages. Vous pouvez y écrire un nouveau sujet en relation avec les forums présents. Une fois validé par un administrateur, il sera transféré dans le forum approprié.

Pour plus d'informations, veuillez consulter ce topic.

Merci pour votre participation et votre implication.

 
Reply to this topicStart new topic
> Frein De Bouche Avec Montage De Silencieux Mk.1, Le modèle Surefire SFMB mixé au type Mk.12
pink_panthere
posté 14/01/2020, 22:39
Message #1


Membre
*

Groupe : Membres
Messages : 5
Inscrit : 11/04/2012
Membre n° 77,469




Frein de bouche avec montage de silencieux

Le modèle surefire mixé au type Mk.12


Le 14/01/2020

Salut les copains !


Quand on veut un objet qui n'existe pas, on a 3 solutions : pleurer en attendant un miracle, attendre qu'un autre ait la même idée, ou le fabriquer.

Aujourd'hui, après avoir pleuré en attendu, je fabrique. Mais d'abord, comme le veut l'ancestrale tradition du le airsoft des années 2000, voici ma musique de review :

Voir la vidéo sur Youtube : ici


Le M110k Ares est une belle réplique, si on pardonne les quelques erreurs du fabriquant (notamment les ébavurages, et la pneumatique asthmatique). Par contre, son cache-flammes, j'ai encore du mal à accrocher : le gros carré, le téton proéminent, les accrocs sous la peinture... Et malgré le joint torique dans la gorge du filetage, il se dévisse.

Le canon du M110k est en M14x1 à droite, ce qui réduit considérablement le nombre de freins de bouches dispos sur le marché. D'autant plus que remplacer une pièce par une autre qui ne me satisfera probablement encore pas, j'ai déjà fait des centaines de fois, merci.

Je dois avertir les chers visiteurs de ce forum que je fais énormément référence au monde des armes à feux pour baser mes travaux, mais les vrais fusils c'est pas bien, oulàlà ça fait très mal, et en plus ça tue. Je ne cherche à offenser personne, disons-le tout de suite, et il n'y a rien de personnel, de politique ou d'anti-je-ne-sais-quoi dans les blagounettes ici-présentes. Ça, c'est fait.

Commençons. Deux modèles du marché des freins de bouche RD me plaisent particulièrement : les premiers sont les Surefire SFMB pour .308 Win (7,62x51), sur lequel on peut adapter le silencieux kivabien via un système Quouique Détatche (QD). Les seconds sont ceux présents sur le Mk12 mod.0/1 (Fabriquant de base OPS Inc. , à présent faits et vendus par Allen Engineering Co.), qui ont eux un système où le silencieux se visse directement sur le frein de bouche, puis est centré par un collier conique au niveau du gas block. Au passage, ce système arme-silencieux est considéré par beaucoup par un des meilleurs du marché civil et militaire, à en croire la chiée de riviouzes (ciao Ding') et de retex (retour d'expériences) que l'on peut trouver sur le ouaibe.


[Photo Web SFMB]



[Photo Web Mk.12]

Les idées que je vais donc reprendre sont donc :
Du Surefire :
  • La double chambre de détente
  • Le design général en longueur
  • L'angle de 11° de la face


Du OPS Mk.12 :
  • Le filetage pour le silencieux
  • Le principe du cône de centrage


Dans les idées que j'ajoute, on aura un système de serrage par collier monobloc (expliqué plus en détail plus bas plus bas) intégré au silencieux, qui se serre directement sur le canon en arrière du filetage, à l'aide d'une bête CHC (tête Cylindrique Hexagonale Creuse) M3 en 12.9 (grade d'acier industriel) bruni.
Je ne désolidarise pas le collier de centrage en cône dans un premier temps (sur le proto au moins) : la rectitude de mon canon externe n'est pas constante sur la longueur, et je préfère donc ne pas m'y fier. Je me centrerai donc directement avec un cône sur le frein.
Comme matériau de fabrication, je me choisis un alu ''grade aréaunotique des navions'', le 6061 (aaahh... le marquettinngue... mais je m'égare). L'idée est que le bordel soit relativement léger, de manière à compenser le moment de force vers l'avant que m'impose un fusil déjà assez long. Naturellement, si je venais à le fabriquer pour un fusil véritable, je le ferais à la Elon Musk, en inox ANSI (American National Standards Institute) 304.

Une fois le cahier des charge (rapidement) établi, on se retrouve avec une modélisation comme ça :


[Capture d'écran modèle 3D]

Si le montage cône sur cône à 60° ne suffit pas à maintenir correctement un silencieux, je ferai une gorge plus tard à la base du filetage pour y mettre un O-ring.

Je laisse 0.05 mm de jeu de serrage entre le canon et la partie évidée, ça devrait amplement suffire. Pour le filetage où monter le silencieux, je mets un M26x1 ; c'est pas très standard mais je m'en fous, c'est low-profile et ça fera parfaitement l'affaire.

Comme finition, je le veux noir. Peint à la bombe il sera parfait dans un premier temps ; je pourrai aisément le décaper à l'acétone lorsque je maîtriserai l'anodisation. Je ferai également une bague de protection en acier pour éviter d'abîmer le filetage lorsque le silencieux n'est pas monté.


Quant à la fabrication, on s'en sortira avec 6 opérations en tout : 2 opération de tournage en premier, puis 4 autres de fraisage.


[Dessin tournage]

Ca, c'est le dessin que j'ai donné à mon collègue Antonio pour les phases de tournage. Il en fait gentiment son affaire.


[Dessin complet]

Ce dessin-là, c'est moi qui l'utilise pour le fraisage.

Lors de la première de tournage, mon cher Antonio, qui a bien compris l'intérêt que j'ai à avoir une sacrénomdidiou de résistance aux chocs, m'a gentiment orienté sur un alliage encore bien plus énervé : l'ERGAL, le matériau inventé pour les avions Zéro japonais, le faiseur de veuves à coups d'AR-15 mil-spec, le bondiou de charogne de sacro-saint 7075-T6. Je vous le dis les copains, soyons amis avec les Italiens.
N'ayant pas de rond, on a pris un morceau de 40x50x150, monté en 4 mors au tour pour donner du rond. Je laisse Antonio faire le tournage, il est beaucoup plus rapide que moi qui suis plutôt de fraisage.

Je vous tiens au courant très vite de l'avancement du projet...


----------------------------------

Mercato San Severino, le 01/02/2019

Antonio m'a donc fort gentiment fait les tournages, à 0, comme d'habitude : un tourneur Italien, passés les 67 ans, plus besoin de tolérances... Dans ce billot de 7075, donc. Il m'a donc resté à effectuer les poches, les rainures et le taraudage, qui, lui change pour un M4. Au passsage, la fraiseuse que j'utilise est une Acor avec une commande Selco de 2003. Je ne passe pas par un logiciel de CAM : je fais les programmes directement sur la console, avec une succession de droites, c'est très rapide. Le code est une sorte de G-code avec tout un tas de pré-fonctions, très commode. Bon, par contre, cette machine a subi plusieurs crashes et est un peu niqué de partout : elle prend 0.03mm tous les 200mm en X, et la table est en travers de 0,18mm sur les Y... Le tout c'est de le savoir et d'anticiper...

Au niveau du silencieux, je suis parti sur un modèle Cyma moleté, de base. On a refait les bagues pour qu'un coté rentre sur le frein de bouche, et que de l'autre, le trou ( Ø8 ) soit un peu plus en accord avec le 7,62.
La bague coté frein de bouche reçoit un chanfrein de 60° à l'entrée du filetage pour se centrer parfaitement.
Sans même que je lui ait demandé, Antonio m'a fait une bague de protection en XC48, que j'ai aussitôt porté au brunissage.

Ici, une photo de tout ce petit bazar avant la peinture.





J'ai utilisé une peinture en bombe de marque Fosco. Elle rend un très joli grain, mais n'est pas conçue pour durer trop longtemps... Vivement l'anodisation. J'ai repeint également le corps du silencieux pour que les couleurs matchent bien.

Et puisqu'une photo vaut tous les mots, je vous laisse admirer comment ça rend :











Je trouve mon fusil absolument splendide. Je ne prends pas la peine de faire les plus et moins : j'ai fabriqué exactement ce que je voulais avec du matériel que je maîtrise : je me sentirais con d'en avoir fait autrement. Puis, j'ai pris du plaisir à faire ce petit projet.

Ce que ça m'aura coûté, en fin de compte, c'est de prendre des cafés avec Antonio, et à ce titre, une boîte de truffes Nestlé ; au niveau du temps de travail, 3h vraiment tranquilles sur un logiciel de CAD, et 4h un peu plus épicées devant la fraiseuse.

Voilà ! Fin de ce petit projet d'Hiver. J'espère que ça vous aura inspiré, intéressé, ou au moins attisé la curiosité.

À tôt-bien !

Ce message a été modifié par pink_panthere - 01/02/2020, 15:04.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
-kC-
posté 15/01/2020, 12:33
Message #2


Membre actif
**

Groupe : Membres
Messages : 514
Inscrit : 10/09/2004
Lieu : marne(51)
Membre n° 3,423




Chouette projet, vite, la suite!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Tinky Winky
posté 15/01/2020, 17:59
Message #3


Membre actif
Icône de groupe

Groupe : Adhérents
Messages : 2,988
Inscrit : 18/06/2010
Membre n° 51,922




Vu qu'il y a déjà un pas de vis interne, une petite vis sans tête pour le bloquer aurait suffi et été plus discrète qu'un collier de serrage, AMHA. C'est moins chiant à fraiser qu'un collier de serrage entier sur une pièce déjà tournée.

Un truc dans ce genre là viendra gentiment appuyer sur le pas de vis du canon sans l'abîmer: https://www.mcmaster.com/94095a020

Si la concentricité du canon est naze, quand le frein de bouche sera serré en butée, il y a des chances que le collier ne vienne pas serrer le canon correctement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Gordon1234
posté 15/01/2020, 21:12
Message #4


Membre actif
**

Groupe : Membres
Messages : 1,003
Inscrit : 04/05/2014
Lieu : Finistère 29
Membre n° 101,070




Tu pars sur du fraisage Cn ou trad ?

Je me pose la question, après un coup de fraise scie pour la partie collier, il ne semble plus rester beaucoup de matière...

Le 7075 (fortal/ergal/autres noms) est certes un super alu, mais pile à cet endroit, c'est quand même fin, et si cet alu a un défaut (mis à part l'anodisation un peu plus compliquée qu'un 6060) c'est qu'il supporte très mal la déformation. Autrement dit, il va casser ou se fendre lors d'un choc (suffisant bien sûr) car il n'est pas élastique du tout, et j'ai l'impression qu'il n'y a pas assez de matière à cet endroit pour encaisser. Un m3 me paraît également petit pour le serrage, mais bon si c'est monté une fois et pas amené à être vissé/dévissé régulièrement, ça posera pas de soucis.

Un acier genre xc38/48 ne serait pas plus indiqué, mis à part le poids ? En plus ça se brunit facilement.

Ce message a été modifié par Gordon1234 - 15/01/2020, 21:13.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Tinky Winky
posté 16/01/2020, 00:02
Message #5


Membre actif
Icône de groupe

Groupe : Adhérents
Messages : 2,988
Inscrit : 18/06/2010
Membre n° 51,922




CITATION(Gordon1234 @ 15/01/2020, 22:12) *
Tu pars sur du fraisage Cn ou trad ?


Pour une simple vis sans tête, pas besoin de se casser le cul avec du Gcode.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Vanlou
posté 16/01/2020, 02:08
Message #6


Membre
Icône de groupe

Groupe : Adhérents
Messages : 10
Inscrit : 09/01/2019
Membre n° 132,433




Wow, je suis impressionné par ce « rapide » cahier des charges ne touchant pas du tout à ce genre de choses.

Bonne chance pour le projet, j’ai hâte de le voir évoluer.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
RiKhAiL
posté 17/01/2020, 12:54
Message #7


West Coast!!!
**

Groupe : Membres
Messages : 2,512
Inscrit : 13/08/2008
Lieu : oise south side/panam
Membre n° 28,530




je serai aussi parti sur le l'acier, surtout pour la petite vis de serrage M3...

d'ailleurs pas sur que ce soit indispensable ce collier?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
pink_panthere
posté 01/02/2020, 15:27
Message #8


Membre
*

Groupe : Membres
Messages : 5
Inscrit : 11/04/2012
Membre n° 77,469




CITATION
Chouette projet, vite, la suite!


Voilà qui est fait ! smile.gif


CITATION
Vu qu'il y a déjà un pas de vis interne, une petite vis sans tête pour le bloquer aurait suffi et été plus discrète qu'un collier de serrage, AMHA. C'est moins chiant à fraiser qu'un collier de serrage entier sur une pièce déjà tournée.

Un truc dans ce genre là viendra gentiment appuyer sur le pas de vis du canon sans l'abîmer: https://www.mcmaster.com/94095a020

Si la concentricité du canon est naze, quand le frein de bouche sera serré en butée, il y a des chances que le collier ne vienne pas serrer le canon correctement.


Alors, la concentricité est honnête, c'est bien la rectitude sur laquelle j'avais des doutes. Mais tout est venu se visser comme un charme... J'apprécie le coté technique assumé du collier, comme on peut en trouver sur certains bolt actions ; et avec la commande Selca, le côté "chiant à fraiser" n'existe pas vraiment smile.gif Mais merci pour le tuyau de la vis à pointe en polymère ! Je ne connaissais pas, et ça me sera certainement utile un jour sur un autre projet...


CITATION
Tu pars sur du fraisage Cn ou trad ?

Je me pose la question, après un coup de fraise scie pour la partie collier, il ne semble plus rester beaucoup de matière...

Le 7075 (fortal/ergal/autres noms) est certes un super alu, mais pile à cet endroit, c'est quand même fin, et si cet alu a un défaut (mis à part l'anodisation un peu plus compliquée qu'un 6060) c'est qu'il supporte très mal la déformation. Autrement dit, il va casser ou se fendre lors d'un choc (suffisant bien sûr) car il n'est pas élastique du tout, et j'ai l'impression qu'il n'y a pas assez de matière à cet endroit pour encaisser. Un m3 me paraît également petit pour le serrage, mais bon si c'est monté une fois et pas amené à être vissé/dévissé régulièrement, ça posera pas de soucis.

Un acier genre xc38/48 ne serait pas plus indiqué, mis à part le poids ? En plus ça se brunit facilement.


Oui, en effet, il y reste une paroi de 2mm. Mais dans la mesure où le contact est maintenu avec un matériau plein (le canon), aucune raison que ça se déforme. Concernant l'alliage, je tiens les plans d'un upper d'ar-15 mil-spec, et on constate des épaisseurs de paroi aussi fines... ce qui fait que je ne pense pas avoir de problème à ce niveau. Avoir un défaut dans un morceau d'extrudé est extrêmement rare, surtout venant d'un fournisseur donnant les certificats matière aero-grade... Dans l'update, je précise la nature de ma fraiseuse, Cn du coup, merci de m'y avoir fait penser smile.gif


CITATION
je serai aussi parti sur le l'acier, surtout pour la petite vis de serrage M3...

d'ailleurs pas sur que ce soit indispensable ce collier?


Un bon nombre d'aciers non-alliés (dont le XC48) ont des caractéristiques chimiques, plastiques, et mécaniques bien inférieures au 6061... J'aurais tort de me priver ! Quant au boulon, j'ai finalement opté pour un M4, dans la mesure où je n'ai pas accès aux M3. Pour ce à quoi ça sert c'est quasiment égal...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Gordon1234
posté 02/02/2020, 10:18
Message #9


Membre actif
**

Groupe : Membres
Messages : 1,003
Inscrit : 04/05/2014
Lieu : Finistère 29
Membre n° 101,070




Ah oui effectivement pas de soucis coté épaisseur de paroi vu le système !

C'est vraiment sympa et le principal est là : tu as exactement ce que tu voulais !

Ca fait plaisir de voir des usineurs dans le coin wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 21/02/2020 - 03:54